Sélectionner une page

la terreur contre l’école, contre la survie

Juil 22, 2023 | Burkina Faso

pour mieux comprendre l’engagement de ENFANT=ESPERANCES dans la scolarité des enfants, un reportage à voir.

Nous avons créé il y a 4 ans, deux classes pour scolariser les enfants, réfugiés avec leurs familles, et restés sans solution. Aujourd’hui ils ont fini leur CE2, mais vivent sous la menace dans la ville de Nouna sous blocus, sous les tirs sporadiques, sous les bombes.

Un autre groupe a été accueilli en internat en 2021, car leurs écoles avaient été détruites dans les villages environnants.  Nous proposions deux classes de formation scolaire et agricole. Mais le blocus de Nouna nous a obligés à les rendre à leurs parents en mars 2023, à interrompre la classe. Leurs villages qui avaient été épargnés ont depuis été attaqués et vidés, ils se sont ajoutés réfugiés arrivés par vagues, dépassant les 12 000 pour une population de 20 000.

LA TERREUR impacte aussi la suffisance alimentaire, car on ne peut entrer et sortir de Nouna, mis sous blocus par les groupes terroristes. Le carburant et les denrées sont insuffisants et irréguliers, les voies sont minées, des barrages arrêtent et enlèvent ceux qui osent circuler.. On ne peut plus rejoindre les champs pour cultiver, et les autorités interdisent les cultures d’une certaine hauteur (comme le mil et le maïs, nourriture de base) pour ne pas permettre aux terroristes de s’y cacher pour attaquer. Toute la région (grenier du Burkina Faso) risque d’être impactée par la famine.